7eciel
7e Ciel, Théâtre, Marseille

Les Belles de nuit



dossier_artistique_—_les_belles_de_nuit_mai_2019_web.pdf Dossier artistique — Les Belles de nuit-mai 2019 web.pdf  (528.21 Ko)
teaser_1_belles_de_nuit_mp3___03.mp3 Pépite sonore N°1  (3.21 Mo)

teaser_belles_de_nuit__2___08.mp3 Pépite sonore N°2  (3.81 Mo)

Ces pépites sonores sont le fruits de 2 semaines de résidence d'immersion de l'équipe artistique à la résidence Notre Dame et aux Opalines-la Roseraie (Marseille) à l'automne 2018. L'observation, les rencontres et les échanges nourrissent le processus d'écriture de Magali Mougel.

 
L'histoire
Michelle, aide soignante spécialiste coiffure de la résidence La Roseraie, s’apprête à fêter ses 55 ans. Sur un air de Blue Moon de Billie Holliday, elle farde ses yeux d’une poudre à paupière bleue paillette. Entourée de son fils, de vieilles aux bigoudis dopés d’Elnett, de vapeurs de parfum bon marché, mais aussi de ses fantômes, elle va affronter ce qu’on appelle communément «la deuxième phase de sa vie», qu’elle ressent intimement comme le premier jour où elle a commencé à disparaître... Le swing d’une vie, sur un même disque qui tourne en boucle, une ritournelle sourde qui égrène les années.

Magali Mougel imagine une épopée de l’âge, un road movie automnal et dresse un portrait sensible et sensuel d’une femme encore pleine de désir, ponctué d’humour et de dérision.
 
Note d'intention
Dès l’origine de cette aventure et en invitant Magali Mougel à y participer, je souhaitais mettre en avant sur un plateau de théâtre tous les petits détails du présent de cette réalité déroutante qu’est la vieillesse et plus particulièrement celle des femmes.
 
Comment représenter le regard qui questionne, qui observe, qui frétille, qui se perd ? Comment rentrer dans la tête d’une femme qui s’observe vieillissante dans un miroir ? Comment figurer la tendresse des liens familiaux qui perdurent mais aussi de ceux qui se créent au quotidien ? Et enfin comment dédramatiser par un point de vue fort et sensible ce qui est inévitable tout en le sublimant ?

Par la subtilité de son écriture, Magali Mougel écrit cette histoire comme une variation cyclique, et la force de sa dramaturgie révèle les endroits où le vivant résiste à la chute par des situations insolites et cocasses.
 
Générique
Auteur et dramaturgie : Magali Mougel
Mise en scène : Marie Provence
Distribution : Claire Cathy, Dominique Sicilia, Pascal Rozand, Line Wiblé

Création : mercredi 22 janvier 2020 au Théâtre du Jeu de Paume (Aix-en-Provence)
Tournée


Production : 7e ciel
Coproduction : Théâtre du Jeu de Paume
Soutien à la production : DRAC Paca, Ville de Marseille et Département des Bouches du Rhône, Ensemble en Provence, Région Sud PACA et la SPEDIDAM.
Soutiens (résidence de travail) : Théâtre du Jeu de Paume, Théâtre Joliette, scène conventionnée pour les expressions et les écritures contemporaines -  La Chartreuse, Centre National des Ecritures du spectacle - Le Théâtre de l'Ephémère, scène conventionnée d'intérêt pour les écritures contemporaines - Le Théâtre Liberté, Scène Nationale de Toulon - Le Département des Bouches du Rhône (dispositif de l'Etang des Aulnes)
Aide au développement : Parallèle - Plateforme pour la jeune création internationale

7e Ciel bénéficie de l'aide de la Direction Générale de la Création Artistique au titre du compagnonnage auteur.



Facebook
Inscription à la newsletter